Karl W. Ouimet a de l’impact à l’Académie

Christian
Christian Chaloux
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Un joueur de soccer à surveiller

Karl W. Ouimet a reçu un trophée de la part du député de Terrebonne Mathieu Traversy. (Photo:Armand Ohayon)

Le défenseur central Karl Ouimet, 19 ans, a de bonnes chances d’être le prochain québécois à atteindre la Major Soccer Ligue (MLS) en provenance des ligues de développement de la province.

Il joue présentement dans l’équipe de réserve de l’Impact de Montréal et celle de l’Académie de l’Impact de Montréal (U-21). C’est sa quatrième saison à l’Académie. Il côtoie les professionnels plus près que jamais en 2012.

Les bons commentaires émis par le personnel d’entraîneurs de l’Impact de Montréal fusent de toutes parts.

Dans cette veine, le député de Terrebonne, Mathieu Traversy, a tenu à souligner à sa manière le jeune prodige du soccer en lui remettant le premier trophée d’une longue série dédié à des jeunes et des sportifs de la circonscription.

Ce prix encourage le leadership et l’esprit sportif.

«Je trouve important de pousser les gens vers l’excellence et leur donner une tape d’encouragement dans le dos avant l’atteinte de grands accomplissements. Trop souvent, on le fait en rétrospective [d’une carrière]», a dit M. Traversy, porte-parole de l’opposition officielle pour la jeunesse et les affaires étudiantes.

Dès son plus jeune âge

Karl W. Ouimet a touché le ballon dans un club pour la première fois à l’âge de 4 ans.

Il a joué à tous les niveaux en se forgeant une feuille de route impressionnante : défenseur et capitaine de son équipe actuelle, le U-21 de l’Académie de l’Impact de Montréal, médaillé d’or aux Jeux du Canada en 2009 et membre de l’équipe d’étoiles; médaillé d’or au Championnat canadien des sélections U-16 en 2008; membre de l’équipe nationale U-17 qui a participé au tournoi de la CONCACAF en 2009; capitaine de l’Attak de Trois-Rivières avant qu’il ne devienne le club de l’Académie de l’Impact de Montréal dont il est toujours le capitaine de la formation.

«Je me défonce chaque jour pour tirer mon épingle du jeu.» Karl W. Ouimet

Bref, un parcours qui a permis au joueur de s’entraîner avec les pros de l’Impact de Montréal depuis le début de l’année.

MLS

L’étudiant en éducation physique à l’Université de Montréal croit que la constance de son jeu déterminera s’il passera en MLS.

«Au niveau défensif et de la lecture du jeu, je suis proche [des pros]. Mais il faut que j’améliore des points au niveau de la relance. Je me défonce chaque jour pour tirer mon épingle du jeu», dit-il.

Karl W. Ouimet joue beaucoup de parties par année. Avec l’équipe U-21 dans la Ligue canadienne de soccer, il compose avec un calendrier de 35 parties. Dans l’équipe de réserve de l’Impact, une dizaine de parties s’ajoutent.

De plus, il s’entraîne six fois par semaine. Il prend deux semaines de repos par année.

Son père, Daniel Ouimet, a suivi la progression de son fils. «Ce fut exponentiel. Je l’ai vu évoluer et dans les dernières années, ç’a été très rapide», observe-t-il. «Le truc, c’est d’avoir de bons instructeurs, une bonne école et d’avoir quelqu’un qui fait un suivi, sans oublier d’avoir le temps de pratiquer et de jouer.»

M. Ouimet dit que la MLS est un niveau qui se compare réellement au calibre des ligues européennes.

Organisations: Académie de l’Impact de Montréal, Soccer Ligue, Jeux du Canada Université de Montréal Ligue canadienne

Lieux géographiques: Montréal, Terrebonne, Trois-Rivières

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires