Éric Gagné et Martin Leclerc à Terrebonne

Richard
Richard Cloutier
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Le gagnant du trophée Cy Young, Éric Gagné, et son biographe, le journaliste Martin Leclerc, étaient de passage mercredi à la Librairie Renaud Bray des Galeries Terrebonne afin de présenter le tout nouveau livre Game Over, et rencontrer les amateurs.

Ils étaient d’ailleurs nombreux à ce rendez-vous, seule séance de signature prévue dans une librairie francophone comme l’a souligné la directrice du marketing de Renaud-Bray, Roxane Lalonde. «Pour Éric, c’était super important de faire quelque chose dans la région, de venir rencontrer les gens d’ici, et nous sommes heureux de le recevoir».

Natif de Mascouche, Éric Gagné a ainsi donné l’occasion à plusieurs d’évoquer des souvenirs. «C’était mon petit camelot», a par exemple mentionné un homme après avoir fait signer son exemplaire de la biographie. D’autres avaient apporté toutes sortes d’objets. Chandails, balles et mini bâtons de baseball ont ainsi hérité de la signature de l’ancien as releveur des Dodgers de Los Angeles.

«C’est des bons souvenirs de quand j’étais jeune. On l’a raconté dans le livre, j’ai grandi à Mascouche et c’est le fun de voir que les gens s’en souviennent. Je suis content de revenir chez nous», a mentionné Éric Gagné à TC Média, entre deux signatures.

«C’est vraiment le fun de revenir dans mon petit patelin où je suis né et où j’ai vécu toute ma jeunesse. C’est tellement de bons souvenirs. C’est mon monde, c’est mon peuple et c’était vraiment important de revenir», a-t-il ajouté. Éric Gagné est arrivé au Québec lundi pour le lancement de sa biographie et retourne aux États-Unis dès vendredi. Dans l’intervalle, les entrevues et autres présences médiatiques se succèdent à bon rythme.

Le livre

Outre la jeunesse d’Éric Gagné, la biographie évoque son parcours depuis les circuits collégiaux jusqu’aux ligues majeures du baseball professionnel. La carrière de Gagné est bien remplie. Gagnant du trophée Cy Young en 2003, il a connu une séquence de 84 sauvetages d'affilée, a remporté la Série mondiale (2007) avec les Red Sox de Boston, en plus de jouer avec les Capitales de Québec en 2009 avant de prendre sa retraite.

«Quand on a décidé d’aller de l’avant, la condition de départ était qu’il raconte absolument tout. Ça n’aurait rien donné du point de vue biographique s’il n’avait pas livré l’ensemble des faits.» Martin Leclerc

Publié aux éditions Hurtubise, l’ouvrage de plus de 300 pages porte la signature du journaliste sportif Martin Leclerc, lui-même issu de Terrebonne. «J’ai connu Éric en 1994, alors qu’il avait 17 ans», raconte M. Leclerc lorsque rencontré par TC Média. «Je commençais dans le journalisme à l’époque. Lorsque je l’ai vu lancer, J’ai tout de suite su qu’il était pour lancer dans les majeurs et je me suis intéressé de près à sa carrière. On savait qu’on venait du même coin et on s’est rapidement lié d’amitié. On a gardé le contact durant tout le temps de sa carrière.»

Concernant la rédaction de l’ouvrage, Martin Leclerc parle d’une collaboration parfaite. «Quand on a décidé d’aller de l’avant, la condition de départ était qu’il raconte absolument tout. Ça n’aurait rien donné du point de vue biographique s’il n’avait pas livré l’ensemble des faits. Pourtant, je dois dire qu’il a été généreux de le faire. Si l’on parle juste du rapport Mitchell, il y avait 89 noms de cités et il y en a 88 qui n’ont jamais parlé. Je trouve que c’est très honnête et que ça prend beaucoup de courage pour s’ouvrir comme il l’a fait. En même temps, il fait partager toutes les coulisses du baseball majeur. Ça donne une histoire qui est pas mal bonne.»

Organisations: Librairie Renaud Bray des Galeries Terrebonne, Renaud-Bray, Série mondiale

Lieux géographiques: Mascouche, Dodgers de Los Angeles, Québec États-Unis Terrebonne

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires