Victoires expéditives pour Cotroni jr, Miville et Meija

Richard
Richard Cloutier
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Les trois boxeurs attachés au club de boxe Éric Huard de Mascouche sont de nouveau parvenus à attirer l’attention des spectateurs qui assistaient, le samedi 22 septembre, au dernier gala de la saison de la série Émergence. Dès le premier engagement, Francesco Cotroni Jr. (6-1-0) a fait chuter à trois reprises son adversaire, le Hongrois Antal Kubicsek (20-31-5), enregistrant le gain par T.K.-O. à 1:35.

Pour sa part, le mi-lourd François Miville (6-1-0), malgré une visite au plancher dans le premier round, a fait la démonstration de son talent offensif. Au final, il a récolté la victoire par T.K.-O. à 1:58 du second round aux dépens du boxeur de Québec Dale Golden (2-3-0). À noter également la victoire par TKO à 2:58 du second round, du Terrebonnien GN Mejia (3-0-0), qui a dominé le vétéran Patrick Guérin (1-2-0), de Verdun.

Ces duels étaient présentés au Chapiteau CCSE Maisonneuve de Montréal par le club de boxe de l’Est, en collaboration avec le Groupe Yvon Michel. Dans le combat principal, soulignons la victoire de Kevin Lavallée (11-0-1), un boxeur de Sainte-Adèle. Au cinquième round, celui-ci a passé le K.-O. au Mexicain Isaac Bejarano (9-13-1) grâce à un solide coup au corps. Les deux hommes s’étaient précédemment affrontés le 3 décembre 2010 lors d’un combat disputé au Centre Bell. Bejarano était alors parvenu à soutirer un verdict nul à Lavallée.

Début professionnel réussit pour Steve Lantagne

Également sur la carte, Steve Lantagne (1-0-0) a fait ses premiers pas sur le ring ce soir-là à titre de boxeur professionnel. Appuyé par une forte délégation du Club de boxe 35 de Repentigny, Lantagne n’a pas déçu. À l’issue d’un duel rempli d’action, le boxeur de l’Épiphanie a obtenu la victoire par décision unanime des juges aux dépens de Michel Tsalla (0-2-0), un pugiliste de Saint-Eustache.

Pour sa première expérience professionnelle, Lantagne a semblé plutôt à l’aise sur le ring. Il a d’ailleurs eu l’opportunité de montrer une belle maîtrise générale de son art. «C’était très excitant», a raconté son entraîneur, Renan St-Juste, rencontré après le combat par TC Média. St-Juste en était également à une première expérience à titre d’entraîneur lors d’un combat professionnel. «C’était par contre au moins aussi épuisant que d’être sur le ring», a-t-il ajouté. Il faut dire que St-Juste n’a pas ménagé les directives ni les encouragements au fil du combat.

Organisations: Groupe Yvon Michel, Centre Bell, Club de boxe

Lieux géographiques: Québec Dale Golden, Verdun, Sainte-Adèle Repentigny

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires