Une année 2011 difficile pour Mathieu Dubé

Jean-Guy Ladouceur
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

L’année 2011 n’a pas été de tout repos pour le triathlète Mathieu Dubé alors qu’il a dû combattre des blessures physiques et psychologiques.

Après avoir terminé l’année 2010 avec deux exigeants marathons consécutifs (Chicago et New York), le Terrebonnien croyait bien qu’un peu de repos viendrait à bout des blessures qu’il traînait et qu’il pourrait repartir l’année 2011 du bon pied.

«Je croyais qu’un congé d’entraînement serait suffisant pour me remettre sur pied mais ce ne fut pas le cas. Après de nombreux essais de retour à l’entraînement, les blessures au genou et à l’aine étaient toujours aussi présentes. J’ai donc déplacé beaucoup de mon énergie et de ma passion sur la supervision, la planification et la gestion d’entraînement avec Triathlon Rive-Nord et d’athlètes», explique Dubé.

Encore là, il a dû affronter de la résistance. «Les membres du CA et moi ne partagions plus les mêmes idées et un conflit est venu mettre terme à notre partenariat au début du mois d’août. Pourtant, le club et les membres allaient très bien», assure Mathieu Dubé.

Un peu mieux

Depuis le début de l’automne, Dubé a repris un entraînement léger et la forme revient. L’athlète dit ne ressentir aucune douleur. «Mon objectif est de pouvoir reprendre un entraînement sérieux cet hiver.»

Le Terrebonnien a donc testé son genou dans le cadre de la première édition d’Un souffle de vie, compétition tenue à Saint-Eustache.

«C’était la première fois qu’il y avait une course à pied dans ma ville natale, je tenais à y participer. La course fut un franc succès alors qu’elle affichait complet, avec plus de 1000 coureurs inscrits. J’ai pris le départ du 10km sans savoir vraiment à quoi m’attendre, mais tout de même confiant en mes moyens. J’ai franchi la ligne d’arrivée en tête avec un temps de 33min55. Je suis plus que satisfait de ce résultat, il est bien de voir que je n’ai pas tout perdu de ma forme. Cela s’annonce bien pour le reste.»

La retraite ?

Il est difficile de dire ce qu’il fera précisément en 2012, mais il assure qu’il prendra le départ de plusieurs évènements : un ou deux marathons, deux courses à pied en forêt, un ou deux raids de vélo de montagne et un ou deux duathlons. La retraite ne fait pas partie de ses plans.

«Non, il n'est pas question de retraite et je crois que cela ne viendra jamais. J'adore les sports d'endurance et relever des défis. Je ne ferai pas de triathlon pour un an ou deux par manque de temps, surtout pour m’entraîner en piscine mais je ne pourrais me passer de courir et de faire du vélo. De plus, je n'aime pas terminer derrière les autres alors je vais demeurer compétitif», répond le triathlète.

«Il y a un grand projet que je voulais réaliser cette année, soit prendre part à la Transrockies Run, une course de six jours en équipe de deux coureurs, dans les Rocheuses (Colorado), mais que je devrai la repousser de quelques années», conclut-il.

Mathieu Dubé organisera une course le 13 mai, dans le cadre du Circuit provincial Sport expert/Intersport, au magnifique parc du Domaine vert, près de Blainville.

Organisations: Sport expert

Lieux géographiques: Chicago, New York, Saint-Eustache Blainville

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires