La Maison des jeunes de Mascouche La Barak se relève

Richard
Richard Cloutier
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Au terme de l’assemblée générale annuelle tenue le vendredi 6 juillet, c’est un bilan positif qui a été livré par les membres du conseil d’administration. De fait, l’équilibre budgétaire a été raté de bien peu et seul un délai dans la réception de documents financiers a causé cette situation.

C’est toutefois au niveau administratif et en ce qui a trait à ses activités, que l’organisme dédié aux jeunes de 12 à 17 ans est parvenu à s’accomplir. Un processus de redressement, supervisé par une firme externe, a vraisemblablement permis de sauvegarder l’organisme et même, d’assurer sa pérennité.

Sandra Monette et Mario St-George, de l’Agence de la santé et des services sociaux de Lanaudière, ont d’ailleurs confirmé À TC Média que La Barak est passée bien près, l’année dernière, de perdre le soutien de son principal bailleur de fonds. «N’eut été du travail de redressement effectué, il est bien clair dans notre esprit que la nature de notre implication aurait dû être révisée», a déclaré Mme Monette. L’Agence verse annuellement tout près de 75 000 $ à la Maison des jeunes, sur des revenus totaux de plus de 200 000 $.

Pour sa part, la députée de la circonscription fédérale de Montcalm, Manon Perreault, considère essentielle la présence de La Barak pour contribuer à l’épanouissement des adolescents de la région. «Les membres sont nombreux et ils font des belles activités. Je trouve ça vraiment génial, C’est bien de voir que la maison ait pu redresser ses finances et que le conseil d’administration soit beaucoup plus stable. Ça fait vraiment du bien de voir ça», a-t-elle témoigné auprès de TC Média à la suite de l’assemblée. D’ailleurs, plusieurs élus locaux étaient sur place dont le député de Masson, Guillaume Tremblay, ainsi que le conseiller municipal, Jacques Tremblay.

Bien que l’émotion ait été bien présente tout au long de la rencontre, c’est toutefois au moment de l’élection du nouveau conseil d’administration qu’elle a connu son point culminant. C’est en effet le cœur bien gros que le président sortant, Eugène Jolicoeur, a confirmé qu’il cédait sa place, en conformité avec le nouveau code de déontologie. Celui-ci quitte l’organisme la tête haute en prévision des nouveaux défis qu’il désire relever sur la scène politique municipale au cours des prochains mois.

Organisations: Agence de la santé et des services sociaux de Lanaudière, Maison des jeunes de Mascouche La Barak

Lieux géographiques: Montcalm, Masson

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires