La pétition santé tablettée

Christian
Christian Chaloux
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

15 300 noms qui ne se feront pas entendre

La pétition santé signée par 15 300 citoyens termine sa course sur les tablettes. Initiée par la présidente du Comité d'action des usagers de la santé alerte Lanaudière (CAUSAL), Diane Therrien, et les six députés péquistes de Lanaudière, ces derniers ont reçu une fin de non-recevoir de la part de la commission parlementaire de la santé et des services sociaux.

La décision a été rendue le 24 mai au terme d'une rencontre d'une demi-heure réunissant les six députés péquistes de la région et les députés libéraux Gerry Sklavounos, Germain Chevarie, Filomena Rotiroti et Francine Charbonneau.

Appelée à commenter le fruit de ses efforts pour amasser le plus de signatures possible, Diane Therrien a appris, lors de notre appel, le refus de la Commission parlementaire.

«Je m’explique mal pourquoi elle est refusée. Je suis allé à Québec pour la déposer avec les députés et tout semblait correct. Pourtant, nous avons pris le temps de bien lire les instructions sur le site web de l’Assemblée nationale et suivre à la lettre les directives», a-t-elle indiqué en entrevue à TC Média.

Le CAUSAL entend poursuivre les démarches pour que la pétition soit reçue en commission parlementaire.

Les députés de la région réagissent fortement à ce refus

«Malgré le fait que nous avons argumenté, malgré que nous ayons expliqué le contenu et le propos, ils ont refusé», soutient le député de Berthier, André Villeneuve, par voie de communiqué.

«Le gouvernement Charest agit comme un petit roi n’ayant plus d’oreilles pour ses citoyens», indique Scott McKay, député de L’Assomption. «Il fait fi d’une pétition lancée par une citoyenne d’ici, massivement signée et, rappelons-le, ne réclamant que le traitement équitable d’une région sous-financée.»

Rappelons qu'en apposant leur nom à la pétition qui a été déposée à l'Assemblée nationale le 16 mai, les 14 800 signataires ont exigé l'équité. À cela s’ajoutent 500 noms qui ont été recueillis dernièrement. Ces signataires ont demandé à Québec de mettre un terme au sous-financement du réseau de la santé lanaudois, le manque à gagner étant évalué à 42 millions de dollars.

« Nous tenons à rappeler l’importante mobilisation du milieu qui a soutenu cette pétition. Le refus n’en est que plus insultant», ajoute Mathieu Traversy, député de Terrebonne.

Selon le député de Masson, Guillaume Tremblay, « le gouvernement avait une belle occasion de faire un débat, non partisan, sur le dossier de la santé au Québec. Il y a un manque d’ouverture flagrant.»

L'action citoyenne pourrait s'éteindre avec le refus de la commission de se saisir de la pétition. Mais il n'en sera rien. Le député de Berthier, André Villeneuve, dit avoir enclenché d'autres démarches pour aller plus loin, mais demeure discret sur ses intentions. (Avec la collaboration de Geneviève Blais)

Organisations: Comité d'action des usagers, Assemblée nationale, Commission parlementaire

Lieux géographiques: Québec, Berthier, TC Média L’Assomption Terrebonne Masson

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires