Manque à gagner au CSSSSL

Christian
Christian Chaloux
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Les rapports financiers vérifiés seront déposés en juin

Le 31 mars dernier marquait la fin de l’année fiscale pour le Centre de santé et de services sociaux du Sud de Lanaudière (CSSSSL). Un écart de 2 M$ entre les dépenses et le budget alloué est sous observation présentement.

Les premiers chiffres annuels présentés au conseil d’administration ne signifient pas qu’on inscrit automatiquement un déficit au budget. Mais une tendance a été observée dès le mois de janvier, qui s’élevait déjà à trois quarts de millions $ dans le rouge.

Les rapports financiers préliminaires présentés le 3 avril dernier indiquent des dépenses de l’ordre de 262,16 M$ sur un budget de fonctionnement de 259,3 M$.

Les activités accessoires, comme les stationnements et la cafétéria, permettent de diminuer le manque à gagner grâce à un surplus de 1,153 millions $.

Pour éviter «un écart» entre les revenus et les dépenses, le CSSSSL entre dans une période dite «d’ajustement».

En mode solution

Le déficit est causé, en partie, par l’augmentation de la consommation des médicaments, en hausse de 9 %. C’est un montant additionnel de 900 000 $ sur un budget de 10 M$.

Les médicaments spécifiques contre le cancer ont spécifiquement augmenté de 28 %, a-t-on appris.

Une analyse est en cours pour connaître les causes. Les pratiques et l’utilisation de médicaments plus couteux seront également évaluées.

Seul, Laval connaît une progression semblable dans les CSSS du Québec. Normalement, il y a une augmentation des dépenses quand on traite plus de patients, a-t-on soulevé lors de la réunion du conseil d’administration.

«Il se dessine un écart et nous regardons l’ensemble du portrait» Bernard FortinAP.jpg

État financier préliminaire

L’exercice financier 2011-2012 s’est terminé sur une note prévisible pour les comptables du CSSSSL, mais plusieurs revenus et dépenses ne sont pas encore comptabilisés. Ce sont donc des prévisions qui ont été présentées au CA.

«Il se dessine un écart et nous regardons l’ensemble du portrait», précise Bernard Fortin, directeur général du CSSS du Sud de Lanaudière.

Les choix qui se présentent au CSSSSL seraient un prêt remboursable avec le ministère à Québec. Des sommes pourraient également être dégagées au sein du CSSSSL.

«Il y a aussi, à l’intérieur de l’organisation, certains aménagements qu’on peut faire pour comptabiliser des dépenses qu’on peut reporter l’an prochain», explique M. Fortin. «La finalisation de nos rapports n’est pas terminée. Nous allons avoir les vrais chiffres en juin.»

Deux fois par année, le CSSSSL révise les prévisions budgétaires et le suivi est mensuel, en 13 périodes distinctes.

Les états financiers vérifiés seront présentés lors du CA du CLSSSSL le 14 juin prochain.

Organisations: Ministère à Québec

Lieux géographiques: Lanaudière, Laval

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires