Poursuite Neigexpert : Stéphane Handfield «comprend» la position de l’entreprise, mais se désole des contrecoups pour les citoyens

Marie-Ève
Marie-Ève Dumont
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Stéphane Handfield. (Photo:Armand Ohayon)

Le chef du parti de l’opposition à la Ville de Mascouche, Stéphane Handfield, «comprend» la démarche de l’entreprise Neigexpert dans le dossier de déneigement des zones 4 et 5. Il se désole par contre que ce soit encore les citoyens de Mascouche qui subissent les contrecoups du manque de «rigueur et de vigilance» des conseillers.

«C’est certain qu’en voyant les documents qui émanent de la Ville qui mentionne que Neigexpert est le plus bas soumissionnaire conforme, je comprends la position de l’entreprise. La Ville dit qu’elle n’a pas d’expérience dans le déneigement de rue, mais on a un document qui confirme que les employés ont réalisé ce genre de travail. On comptabilise ce genre d’expérience pour un autre secteur (zone 2), mais pas pour cette entreprise. Pourquoi l’expertise des employés n’est pas prise en compte dans ce cas-ci ?», se questionne M. Handfield.

Il pense que la Ville aurait dû faire preuve «d’un peu plus de vigilance» étant donné les nombreux remous qu’ont causés les contrats de déneigement par le passé. «Je me serais attendu sérieusement à peu plus de rigueur de la part de certains des élus. Les contrats de déneigement ont fait couler beaucoup d’encre, je me serais attendu à plus de vigilance», mentionne-t-il. «Les citoyens vont encore devoir payer la note. Il y a plusieurs mois je m’interrogeais sur le contrat de déneigement. Pourquoi avons-nous tardé à aller de l’avant. Je trouve que ça n’a pas été assez proactif. Ce n’est pas un contrat normal, on aurait dû prendre ça plus au sérieux, être plus vigilant», renchérit-il.

Si la Ville doit retourner en appel d’offres, M. Handfield espère que les citoyens des secteurs n’en subiront pas les conséquences lors de la première tombée de neige. «Même si je comprends l’entreprise, je ne souhaite vraiment pas qu’il y ait de la neige et qu’on n’ait pas de déneigement. Ce serait dangereux pour tout le monde. J’espère que le prochain conseil s’y prendra plus à l’avance et analysera plus attentivement les dossiers, c’est leur rôle», espère M. Handfield.

Changement dans la loi

M. Handfield estime que le gouvernement devrait apporter des changements législatifs afin de donner plus d’outils aux villes lors de l’attribution des contrats. «C’est certain que des modifications de loi en matière d’éthique seraient importantes, mais il doit aussi avoir des changements dans l’attribution de contrats. La loi du plus bas soumissionnaire conforme est désuète. Il faut aller au-delà de cette règle. On le voit dans d’autres villes aussi, il devrait avoir d’autres facteurs qui entrent en compte. Dans certains cas, le conseil est muselé, surtout lorsqu’il y a un seul soumissionnaire», insiste-t-il.

M. Handfield ne croit pas que la tutelle est le meilleur moyen pour régler la situation à Mascouche, mais considère qu’il s’agit d’une meilleure solution que le statu quo. «Si on avait eu un chien de garde, comme la tutelle, de tels problèmes ne seraient peut-être pas survenus. C’est une des solutions, je ne dis pas que c’est la meilleure, j’en suis conscient, mais je pense que de laisser aller les choses, ce n’est certainement pas la bonne solution. C’est encore plus dommageable», soutient-il. «Je ne défends pas le maire, mais je dis que dans ce dossier, même si le maire avait été suspendu, ça n’aurait rien changé, puisque les conseillers ont voté pour les contrats. J’en ai ras-le-bol que l’on mette tout sur lui. Oui il y a le maire, mais les conseillers ont un rôle à jouer eux aussi dans l’octroi des contrats», conclut M. Handfield.

À lire aussi : Neigexpert poursuit la Ville de Mascouche pour les contrats de déneigement

Organisations: Neigexpert, Ville de Mascouche

Lieux géographiques: Mascouche

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • Gilles Patenaude
    19 octobre 2012 - 16:56

    Je suis en-grande partie d'accords avec vous monsieur Handfield. Il y a en effet un manque de vigilance au sein du conseil et des cadres de notre ville. Ils auraient dû prendre en considération les erreurs du passé et la conjoncture actuel de Mascouche et des démêlées du maire et de certains con tracteurs. Tout comme vous nous sommes en attente d'un signe concret du gouvernement voulant dans un avenir très rapproché, pour nous défaire d'un "IRRITANT" majeur à Mascouche, RICHARD MARCOTTE. À partir de ce moment, certains conseillers se retrouveront assez isolés et là, on laissera la politique faire son oeuvre dans une campagne électoral, que nous souhaitons, franche, propre, honnête et sans coups bas entre les candidats en présences.