Luc Thériault veut la transparence

Baptiste
Baptiste Zapirain
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Candidat à la mairie de Mascouche

Luc Thériault a reproché aux élus leur manque d’explication sur des dossiers d’importance, comme le pôle multifonctionnel du secteur de la gare.

Luc Thériault, qui s’est déclaré candidat à la prochaine élection municipale de Mascouche, avait bien sûr beaucoup de choses à reprocher aux élus actuels, à la sortie de la dernière séance du conseil le 11 juin dernier. «On nage dans la confusion totale. Il y a un manque de leadership évident», a-t-il résumé.

S’il a salué le refus du conseil de financer les frais d’avocat de Richard Marcotte, «un pas dans la bonne direction», l’ancien député de Masson estime que le conseil demeure «divisé» et «tourne en rond».

Durant la période de questions, Luc Thériault n’a pas interrogé le conseil sur ce point. Un citoyen s’était déjà chargé de reprocher au conseil «l’absence d’un calendrier, avec les projets prioritaires fixés par le conseil à court et moyen terme.»

Il s’est en revanche lancé dans une litanie concernant le manque de transparence dans les actes votés en séance. Il a pris pour exemple le projet de pôle multifonctionnel prévu dans le secteur de la gare. «C’est un projet d’importance pour l’avenir de Mascouche, où il faut veiller à la planification de tout le secteur», a d’ailleurs rappelé la conseillère municipale Denise Paquette.

Luc Thériault critique la Ville au sujet du manque d’informations disponibles. «C’est important que l’on discute de ce dossier à ciel ouvert, que les gens puissent connaître clairement les positions du conseil sur ce dossier.»

Les documents seront disponibles sous peu sur le site internet de Mascouche, a-t-on appris. Le candidat a pris «acte de ces paroles».

Mais à la sortie du conseil, il continuait de reprocher un certain manque de transparence, guère de nature à rassurer les citoyens depuis l’arrestation du maire Richard Marcotte, accusé de fraude et d’abus de confiance. «Bien sûr, il y a du langage légal dans les délibérations, ce n’est pas facile à comprendre. Mais au-delà de ça, qu’est-ce qui empêche les élus d’expliquer les choses ensuite ?» s’est-il interrogé devant TC Média. «Je vous assure qu’en d’autres lieux, cela se passe différemment.»

Organisations: Ville au sujet du manque d’informations disponibles

Lieux géographiques: Mascouche, Masson

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires