Bon travail, les jeunes

Baptiste
Baptiste Zapirain
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Des dizaines de jeunes ont connu leur premier emploi cet été

Le Carrefour Jeunesse-Emploi (CJE) a dressé le bilan de son programme Jeunes au travail, et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il est positif. Il visait à proposer un premier emploi à plusieurs dizaines de jeunes dans différentes entreprises locales.

Le financement de ce programme, assuré par les contributions des Caisses Desjardins Pierre-Le-Gardeur (4 350$), Le Manoir (17 100$) et Terrebonne (17 100 $), permettait de décharger les employeurs d’une partie du salaire.

Au final, 35 postes ont été offerts aux jeunes Moulinois cet été. Mieux : 75% de ces emplois ont été maintenus à la fin de la saison estivale, en contractuel ou à temps partiel afin de permettre la poursuite des études. On comprend pourquoi près de 100 jeunes se sont présentés pour participer aux différents entretiens d’embauche organisés par le CJE.

Le programme avait donc tout du gagnant-gagnant. Pour les jeunes, ce coup de pouce pour obtenir un premier emploi rémunéré est forcément le bienvenu. «J’ai appris à être plus débrouillard», a témoigné Yannick Lessard, qui a officié à la Société de Développement et d’Animation de Mascouche (SODAM). Sous les yeux de Diane Hamelin, nouvelle députée de Masson et ex-directrice du CJE, qui n’a pas pu s’empêcher de venir faire un petit tour, il poursuit : «j’ai développé aussi l’esprit d’équipe, puisqu’on était cinq. J’ai monté les marchés, j’ai appelé les producteurs pour savoir lesquels se présenteraient, et plein d’autres petites choses».

Des jeunes bien préparés

Pour l’employeur, il y a bien sûr un intérêt pécuniaire : les subventions des Caisses Desjardins payent la moitié des salaires. Mais il n’y a pas que ça. «Ça a été une belle expérience. Les jeunes sont bien encadrés et bien préparés par le CJE», a renchéri Gabrielle Papineau, des ressources humaines du centre d’amusement l’Astuce.

Chantal Lapointe, responsable du programme pour le CJE, a précisé que «les curriculum vitae étaient rédigés au CJE. On fournissait aussi une aide aux jeunes pour les entrevues de sélection. On ciblait également les meilleurs candidats possible en fonction des postes proposés».

Le programme sera reconduit l’année prochaine. Melissa Moffette, directrice adjointe du CJE, a d’ores et déjà annoncé son intention de mettre en place des ateliers avec les parents. «C’est une demande de leur part. On voudrait discuter avec eux de plusieurs thèmes : quelle est la responsabilité au travail des jeunes et des parents, comment s’impliquer…»

Ce sera aussi l’occasion de rendre hommage à ces parents qui n’ont pas hésité à aller chercher leur enfant à la sortie du travail, à 3h du matin cet été. Vivement que le salaire paye la voiture…

Organisations: Société

Lieux géographiques: Carrefour Jeunesse-Emploi, Le Manoir, Masson

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires