POURQUOI ENGRAISSEZ-VOUS ?

Marie-Michèle Petit
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

CE N’EST PAS NÉCESSAIREMENT PARCE QUE VOUS MANGEZ TROP. LES CAUSES DE L’OBÉSITÉ SONT MULTIPLES. EN PLUS DES HABITUDES ALIMENTAIRES FAMILIALES ET DES FACTEURS ENVIRONNEMENTAUX, VOICI LES PRINCIPALES CAUSES DE L’OBÉSITÉ.

Dr. Marineau

LA GÉNÉTIQUE

Pour beaucoup de gens, l’obésité peut être, en partie, héréditaire. Ce qui veut dire qu’une personne peut hériter de son père ou de sa mère d’un gène qui va la prédisposer à l’obésité. Sachant qu’une maladie génétique est une maladie chronique, il faut comprendre que pour beaucoup de gens, cette affection va nécessiter un traitement chronique. Bien des obèses reprennent leur poids même s’ils ont perdu 10, 20 ou 50 kilos (25, 50 ou 100 livres), parce qu’ils croient que leur maladie est guérie.

LE TROP MANGER

Bien sûr que si vous mangez plus de calories que vous en dépensez, votre organisme, étant très économe, va s’accaparer de votre surplus alimentaire et l’emmagasiner sous forme de graisse qu’il pourra éventuellement utiliser comme énergie. Mais si vous ne bougez pas, votre organisme mettra en banque de plus en plus d’énergie et vous grossirez.

L’INACTIVITÉ

Conserver un poids santé, c’est souvent une question d’arithmétique. Si vous mangez 1800 calories dans une journée et que vous n’en dépensez que 1500, vous en aurez 300 qui iront s’accumuler sous votre peau ou alentour de vos organes. Les gens qui grossissent facilement ont intérêt non seulement à diminuer leur apport alimentaire, mais à faire de l’exercice pour dépenser plus de calories. D’ailleurs, la seule façon de contrecarrer l’action du facteur génétique, c’est d’augmenter la dépense génétique.

LES ÉMOTIONS

En face d’un stress, à la suite d’une émotion, nombreux sont les gens qui se lancent dans la nourriture, même s’ils n’ont pas faim, pour trouver une satisfaction temporaire. L’insatisfaction étant un déplaisir et manger étant un plaisir, il n’y a qu’un pas à faire pour aller vers le plaisir. Comme il n’y a aucune relation entre leur stress et l’acte de manger, leur démarche s’appelle un geste inapproprié. Pour maigrir, le médecin et son équipe doivent aider et conseiller leurs patients pour modifier leur comportement devant l’aliment.  

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires