Fusillade à Mascouche et poursuite à Terrebonne

Marie-Ève
Marie-Ève Dumont
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Les policiers ne peuvent pas encore établir de lien entre les deux incidents

Les services policiers de la région ont eu du pain sur la planche dans la nuit de dimanche lorsque des coups de feu ont été entendus sur la rue Papineau à Mascouche. Quelques minutes plus tard, les policiers de Terrebonne ont eu à faire à une poursuite sur l’autoroute 640.

Les policiers ont d’abord reçu plusieurs appels de citoyens vers 2h18 dimanche lorsque des coups de feu ont retenti dans leur voisinage. «Les gens nous ont indiqué que les tirs ne faisaient pas tous le même bruit. Nous savions donc que nous nous dirigions sur la scène d’une fusillade», raconte Céline St-André de la police de Mascouche.

Les citoyens ont aussi fait part aux policiers qu’une fête se déroulait dans une résidence non loin de l’endroit où les coups de feu ont été entendus. Entre 50 et 80 personnes participaient à la fête, mais ont quitté rapidement après les tirs. Lors de l’arrivée des policiers, il n’y avait presque plus personne sur les lieux et les résidents de la maison ont refusé de collaborer, ne souhaitant pas porter plainte.

La rue Papineau a été fermée toute la journée de dimanche afin que la police puisse récupérer des preuves. Les enquêteurs ont d’ailleurs retrouvé des douilles de balles par terre. Trois maisons se trouvant face à la résidence où se déroulait la fête ont été touchées par des balles dont une a traversé l’habitation pour se retrouver dans la cuisine des propriétaires. Heureusement, personne ne se trouvait dans cette pièce.

«L’enquête suit présentement son cours afin de retrouver les tireurs et d’établir le déroulement exact des événements. Nous ne pouvons pas dire que cet événement est relié au gang de rue, nous n’en savons rien pour l’instant. La maison n’est pas connue particulièrement des policiers. Ces derniers se sont par ailleurs déjà rendus à la résidence pour des plaintes de musique trop forte», a ajouté l’agente St-André

Un véhicule accidenté a également été retrouvé non loin de la scène. Cette automobile a été volée dans une autre ville que Mascouche. Les policiers ne savent pas encore s’il existe un rapport entre la fusillade et le véhicule volé.

Poursuite et fuite à Terrebonne

Un autre incident est survenu dans la même nuit, soit vers 2h23. En effet, les policiers du service de police Intermunicipal Terrebonne / Ste-Anne-des-Plaines / Bois-des-Filion qui circulaient sur l’autoroute 640 Est à proximité de l’autoroute 40 ont soudainement aperçu un véhicule passé à leurs côtés à haute vitesse. Les policiers ont alors tenté d’intercepter la voiture, mais ce dernier a plutôt accéléré et pris la fuite en direction de l’autoroute 40 Ouest. L’automobile a finalement terminé sa course sur le toit, près de la bretelle d’accès.

Lors de l’arrivée des policiers, un passager de 20 ans se trouvait à bord du véhicule et souffrait d’une blessure à la jambe. Des éléments de la scène laissant croire que d’autres personnes se trouvaient à l’intérieur du véhicule, mais avaient pris la fuite, un court ratissage dans les champs voisins s’est effectué. Aidé d’un maître-chien de la Sûreté du Québec, les policiers ont localisé non loin un second passager qui souffrait de blessures aux côtes et à un bras.

Les deux personnes ont été transportées à l’hôpital, mais on ne craint pas pour leur vie. L’enquête a été confiée à la Sûreté du Québec étant donné que l’incident s’est déroulé sur leur territoire.

Pour le moment, il est impossible pour les policiers des trois corps de faire un lien entre les deux incidents. Les enquêtes se poursuivent et les policiers communiquent entre eux régulièrement lorsque de nouvelles informations sont connues.

Les policiers demandent d’ailleurs la collaboration des citoyens afin d’aider à reconstituer les événements en contactant le bureau des enquêtes au 450-474-6114. «Les gens sont nos yeux, on va se déplacer en fonction de ce que les gens voient. On répond aux appels selon les informations qu’ils nous donnent et ce sera toujours traiter de façon confidentielle et anonyme», conclut l’agente St-André.

Organisations: Sûreté du Québec

Lieux géographiques: Mascouche, Terrebonne, Rue Papineau Bois-des-Filion

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires