Le «concierge écrivain», Louis Lymburner, lance une nouvelle série Obnübilus

Marie-Ève
Marie-Ève Dumont
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Il sera à la Librairie Lulu le 24 novembre

Louis Lymburner avec le premier tome d’une série de quatre : Obnübilus : Le trésor du pharaon. (Photo:Armand Ohayon)

Louis Lymburner n’a rien de ces auteurs qui possèdent de hautes études en littérature et qui sont rapidement tombés dans l’œil des maisons d’édition. Celui qui était concierge dans une école a usé de patience et de persévérance pour se faire connaître. Il publie maintenant le premier tome de sa toute nouvelle série Obnübilus.

Après avoir transporté les jeunes dans le monde de Will Ghundee durant sept tomes et au secours des jeunes avec Youbba, celui qui est surnommé le «concierge écrivain», fait vivre à ses trois nouveaux personnages principaux de nombreuses aventures dans les pyramides égyptiennes avec Le trésor du pharaon.

«J’ai eu l’idée du livre en 2006 lorsque j’étais en pleine rédaction de Will Ghundee. J’étais à l’église et il y avait une fille qui jouait du violon, ça m’a donné l’idée de base de mon livre», raconte-t-il. En effet, les trois héros sont transportés dans le monde égyptien par un violon ensorcelé. Ils devront affronter les nombreux obstacles sur leur passage, en mettant à profit leurs différentes forces qui se complètent.

Dans ce livre, l’auteur joint l’aventure à l’histoire. En effet, on retrouve de nombreux rappels historiques du temps des pharaons (la façon dont les empereurs étaient momifiés, par exemple), une carte des lieux et une description des personnages se retrouvent aussi à la fin de l’ouvrage.

Un parcours atypique

Louis Lymburner est un soudeur de formation, mais il était concierge dans des écoles de la Commission scolaire des Affluents avant de consacrer tout son temps à l’écriture. Confronté à un défi lancé par son fils, il commença à écrire son premier ouvrage. «Il y a environ 10 ans, mon fils et moi étions allés voir le Seigneur des anneaux au cinéma. J’ai véritablement été transporté par le film. Mon fils m’a dit que je ne serais pas capable de créer des histoires comme ça. J’ai décidé d’essayer de le surprendre et de me lancer dans l’écriture», relate-t-il. Du haut de son deuxième secondaire, Louis Lymburner a rédigé son premier roman. Pour réussir à être publié, il a dû réapprendre à réécrire le français et à passer outre les nombreuses lettres de refus de la part des éditeurs. «J’ai vraiment travaillé fort et j’ai persévéré. Je recevais des lettres de bêtises de certaines maisons d’édition, jusqu’à ce qu’une d’entre elles me donne ma chance», se souvient-il.

«J’écris pour un public qui n’aime pas lire»

Ses obstacles, ses différences, il les raconte dans ses rencontres avec les jeunes dans les écoles ou dans les salons du livre. Il traite aussi beaucoup de l’intimidation, ce qui rejoint grandement les jeunes d’aujourd’hui. «Je raconte que je bégayais quand j’étais jeune et que j’étais énormément sujet aux moqueries. J’explique à quel point ça m’affectait et diminuait ma confiance en moi. Par ailleurs, je leur montre aussi à travers mon parcours, que tu réussis lorsque tu veux vraiment et que tu persévères», expose-t-il. Grâce à cette approche et à son style d’écriture remplie d’action, Louis Lymburner touche des jeunes qui ne seraient pas nécessairement portés à lire. «Des parents viennent me voir pour me remercier, car mes livres ont changé la vie de leur enfant. Il s’est intéressé à la lecture et a toujours le nez plongé dans mes histoires. Une mère d’un enfant dyslexique est aussi venue me voir pour me dire que son enfant faisait des progrès avec mes livres. C’est vraiment encourageant d’avoir des commentaires de la sorte. C’est la plus grande récompense de voir que les jeunes captent le message que je tente de leur transmettre, que je leur donne le goût de lire et même d’écrire», souligne-t-il.

Louis Lymburner sera présent à la Librairie Lulu de Mascouche le 24 novembre prochain de 13h à 15h. Pour plus d’information sur l’auteur et ses parutions ou pour interagir avec lui, consultez le louislymburner.com.

Organisations: Obnübilus, Obnübilus.Après, Commission scolaire des Affluents Librairie Lulu de Mascouche

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires