Stéphanie Valcourt change de style

Baptiste
Baptiste Zapirain
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

La peintre de Terrebonne expose à la Galerie des Art’s

La dernière fois qu’on avait laissé la peintre Stéphanie Valcourt, elle réalisait son art en appliquant une couche de plâtre sur ses toiles, afin d’obtenir des reliefs suggérant les lignes de dessin.

C’était au printemps. Elle avait encore peur du syndrome de la page blanche. Depuis, l’artiste a mué. Terminé le plâtre, elle n’en a plus besoin pour guider son pinceau. «Désormais, je fais directement mes dessins, avant d’appliquer ma peinture», confirme la Stéphanie Valcourt 2.0.

Trois œuvres réalisées sous ce procédé plus classique sont actuellement en exposition à la Galerie des Art’s, dans le Vieux-Terrebonne. L’une d’elles, «Poussière d’étoile», dans les tons bleus, représente une femme qui meurt à l’accouchement. «C’est un peu mon hommage à la série Les Invincibles», sourit la peintre. En réalité, ses œuvres, entre le figuratif et l’abstrait, laissent suffisamment de place à l’imaginaire pour que chacun y voit son propre message.

Hommage aux femmes et à la culture québécoise

C’est en dessinant des oiseaux que Stéphanie Valcourt, pour sa part, a accouché de son nouveau style. «C’était à l’occasion d’une exposition à Saint-Sauveur au printemps dernier. Il fallait absolument dessiner des oiseaux. Forcément, mettre du plâtre pour commencer, ça ne marchait pas», plaisante-t-elle.

En se forçant à dessiner sur sa feuille blanche, la Terrebonnienne a eu comme un déclic. «Maintenant, c’est comme ça que je créer. Je me fixe un thème, puis je dessine et je peins». Le plâtre est donc prié de bien vouloir aller sécher ailleurs, ce qui est tout de même dommage, car il avait le mérite d’apporter de l’originalité aux créations de l’artiste.

L’avantage, c’est que Stéphanie Valcourt ne manque pas d’inspiration. En ce moment, elle prépare deux séries de travaux. L’une portera sur la sensualité des femmes, et l’autre sera un hommage à la culture québécoise. Cette dernière thématique tiendra sur une quinzaine de toiles. «Parce que je suis tannée d’entendre les Québécois dire qu’on ne fait pas de bons films ou de bonnes musiques».

Bref, l’emploi du temps de Stéphanie Valcourt est bien chargé en ce moment. D’autant que d’ici l’été prochain, elle va devoir préparer une autre exposition solo. De juin à septembre 2013, ses œuvres seront en effet affichées dans le hall d’entrée du Théâtre [acàc]. Plusieurs membres de l’Association des artistes en arts visuels de Terrebonne défileront en ces lieux d’ici là. Actuellement, il s’agit d’Isabelle Caya.

Organisations: Galerie des Art’, Les Invincibles, Théâtre Association des artistes

Lieux géographiques: Terrebonne, Saint-Sauveur

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • DD Julien
    29 octobre 2012 - 19:30

    Une belle évolution Stéphanie... Je suis content de ton cheminement. J'aimerais revenir au temps ou j'avais ton âge mais enfin, un petit mot pour te dire de profiter de chaque instants et je te souhaite bonne inspiration. André

    • stéphanie valcourt
      30 octobre 2012 - 08:41

      Ton commentaire me va droit au coeur! Tu resteras la personne la plus influente dans mon cheminement et je ne te remercirai jamias assé!!! Ne t'inquiète pas je profie de chaque instant. E t avec ton élan de jeunesse qui sait ce que l'avenir te réserve :) Stéphanie