Les Vestons sortent un nouvel extrait

Baptiste
Baptiste Zapirain
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

«Juste correct», certifié sans crise existentielle ni chagrin d’amour

Après avoir été en première position du Palmarès rock sur espace.mu avec les extraits Sur les murs et Les Gants Blancs, Les Vestons réitèrent avec un troisième extrait «Juste correct», tiré de leur premier album homonyme sorti en avril dernier.

Dans la vie des Vestons, il y a des moments «justes corrects», et d’autres plus joyeux.

Juste correct ? Mais où est l’esprit rock révolté, la surcharge émotionnelle propre à l’univers musical ? Les Vestons ont volontairement écarté le côté ampoulé de certaines chansons que l’on peut entendre à la radio. «La vie, ce n’est pas ça. On n’est pas toujours au beau milieu d’une crise existentielle ou d’une crise d’amour. Et on ne fait pas de la musique pour tout le temps aller chercher le tréfonds de tes émotions», explique Alex St-Louis, guitariste du groupe.

«Juste correct», c’est donc un appel au relâchement, la légèreté. «Tout est OK, tout va ben. C’est loin d’être parfait, mais au moins, j’regarde autour, je souris, je survis, chus ben, chus ben. Juste correct», disent les paroles écrites par Steven Aubertin. Le groupe pousse actuellement pour imposer sa chanson sur les ondes radio : on devrait bientôt entendre ce morceau rock aux frontières du blues, tant par les riffs de guitares que par les textes.

Trois concerts à venir

La vie du groupe, en revanche, ne saurait se résumer à un placide «juste correct». On les attend en concert le samedi 13 octobre au bistro McTavish du Vieux-Terrebonne, aux côtés d’Alvin Sego. Le 19, ils seront à Montréal à la Taverne Jarry (19h30, concert gratuit).

Quant au 30 novembre, au Inn de Rawdon, les Vestons seront les invités spéciaux de Papillon Francoeur. «Ça va être vraiment fou», promet Alex St-Louis.

En dehors de la scène, Les Vestons continuent de répéter et d’enregistrer dans leur local du parc industriel à Terrebonne. «On écrit tout le temps, c’est déjà une manière de préparer le prochain album», explique Alex St-Louis. La chanson «Manitoba» a été composée en un quart d’heure, les cinq musiciens compilant leurs idées qui s’emboîtaient comme par enchantement. D’autres morceaux ont nécessité plus de temps.

Le prochain album sortira-t-il donc dans un an, deux ans ? «On ne sait absolument pas quelle forme cela prendra». À l’image de l’esprit qu’ils véhiculent dans «Juste correct», Les Vestons ne se prennent pas trop la tête. Pour leur premier disque, le groupe avait créé environ 25 chansons, pour n’en retenir que 14. «Qui sait, peut-être qu’un jour on ressortira toutes les chansons qu’on n’a pas retenues. Ce sera ‘‘Le pire des Vestons’’», s’amuse Alex St-Louis.

www.lesvestons.com, ou page Facebook : www.facebook.com/lesvestons.

Organisations: Inn de Rawdon

Lieux géographiques: Montréal, Terrebonne, Manitoba

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires