La Fête Nationale est en nous

Baptiste
Baptiste Zapirain
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Tous au Vieux-Terrebonne en blanc et bleu

La Fête nationale va se parer d’atours grandioses cette année à Terrebonne. La ville accueille les célébrations régionales, qui viendront bonifier une programmation particulièrement riche les 23 et 24 juin, notamment sur l’Île-des-Moulins, sous le slogan «Le Québec en nous.»

La langue française sera, bien sûr, à l’honneur. Parce qu’elle est «un héritage à garder et à chérir» et «le ciment qui unit notre nation», selon les mots de Gilles Grondin, directeur général du Mouvement national des Québécoises et Québécois.

Les festivités débuteront dès 18h30 le samedi sur l’Île-des-Moulins, avec un concert du groupe local Les Vestons. Fanny Bloom, ex-voix de La Patère Rose qui évolue désormais en solo, poursuivra le processus d’enchantement des oreilles à 20h.

Après le mot de bienvenue officiel à 21h et l’hommage au drapeau, le clou de la soirée aura lieu à 21h30 sur une grande scène aménagée rue Saint-Pierre. La troupe Québec Issime proposera une revue musicale créée spécialement pour l’occasion : «La St-Jean selon Québec Issime.» Le spectacle sera interrompu à 22h15 par les feux d’artifice puis le segment national, avant de reprendre à 22h30.

Le Québec en nous

Yvon Blanchet, le président de la Société Nationale des Québécoises et Québécois de Lanaudière (5800 membres dans la région), s’est félicité de la programmation de ce samedi 23 juin, locale, francophone et variée. «La Fête nationale fait connaître des talents de chez nous. Il y en aura partout dans la région à travers 42 sites de fête», a-t-il lancé.

Badge bleu vissé au cœur, il a énuméré les raisons de fêter la Saint-Jean. «Le Québec en nous, c’est une façon de voir et construire le monde. Et les jeunes sont en train d’en construire un nouveau. Le Québec en nous, c’est le son agréable et familier des volées de cloches. Ce sont 130 000 Haïtiens à Montréal qui s’intègrent. Ce sont des jeunes qui chantent nos chansons traditionnelles. C’est se réunir pour célébrer notre identité et notre culture.»

Cette année, la porte-parole de la Fête est la célèbre artiste Louise Forestier. Venue jouer plusieurs fois en ville, elle garde «des souvenirs merveilleux de Terrebonne». Elle se montre enthousiaste devant la programmation annoncée. Et ne crains pas l’ajout d’un concert improvisé de percussions et casseroles. «Tant que cela reste festif… Moi je n’ai rien contre les bing bong ou les bam bam. Ce que je ne veux pas, c’est les tape tape.»

Et le 24 juin?

C’est vrai ça, la Saint-Jean c’est le 24 juin après tout. Après le grand spectacle du samedi, ce dimanche ne manquera pas d’activités non plus, sous un volet plus familial. Un pique-nique entamera la journée dès 12h. Ateliers maquillages pour les enfants et visites des différentes expositions sur l’île-des-Moulins offriront de quoi occuper tout le monde à 13h. Viendront ensuite des visites guidées du Vieux-Terrebonne, des activités «Le Québec est en nous», des ateliers de fabrication de marionnettes, et aussi la projection, à 14h, du documentaire «Homme-des-bois» de Simon Rodrigue. Le théâtre ambulant des Ventrebleus présentera également son spectacle «Le Rastronaute» à 16h.

Enfin, à 19h, un spectacle hommage aux Colocs de la troupe Atrocetomique bouclera une fin de semaine qui s’annonce mémorable. Et gratuite, faut-il le rappeler.

Organisations: Fête Nationale, Groupe local Les Vestons, Société Nationale

Lieux géographiques: Québec Issime, Terrebonne, Rue Saint-Pierre Montréal

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires