Charmaine Borg dépose une motion visant la sécurité sur les routes

Richard
Richard Cloutier
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

La députée néodémocrate de Terrebonne-Blainville, Charmaine Borg, a déposé le 20 septembre à la Chambre des communes, une motion destinée à améliorer la sécurité sur les routes. Cette semaine, soit le mercredi 26 septembre, elle a déposée en lien avec sa motion, une pétition d’une quarantaine de noms destinée à appuyer sa démarche.

«Monsieur le Président, j'ai le grand plaisir de présenter une pétition pour appuyer ma motion M-405, une motion qui demande à cette Chambre d'étudier la possibilité de modifier le Règlement sur la sécurité des véhicules automobiles afin d'équiper les remorques domestiques d'un système de blocage des roues», a énoncé la députée, vers 15h20, mercredi.

«Plusieurs accidents mortels sont survenus à la suite d'un désaccouplement de la remorque. Comme parlementaires, il est de notre devoir d'étudier cette question et d'essayer de trouver une solution qui pourrait prévenir des décès», a ajouté Charmaine Borg dans son énoncé. La motion M-405 sera étudiée, débattue et les députés siégeant au Parlement du Canada seront appelés à se prononcer, par la tenue d’un vote, au cours des prochaines semaines.

Mme Borg a choisi de déposer cette motion après qu’elle eut entendu le récit tragique d’un citoyen dont deux membres de la famille sont morts à la suite d’un accident de la route. «Le 18 septembre 2004, une remorque d’un camion roulant en sens inverse s’est détachée. Elle percuta une moto, fauchant la vie de deux personnes et laissant orphelin un jeune de 17 ans», évoque-t-elle.

Sauver des vies

«J’espère que les parlementaires de tous les partis appuieront ma motion afin de diminuer le nombre d’accidents de la route» Charmaine Borg

Une entreprise de Terrebonne, R-Secur-T a d’ailleurs développé un dispositif unique servant à bloquer de manière automatique les roues de toutes remorques utilitaires ou domestiques et autres roulottes.

«Il y a une moyenne de deux décès par année au Québec qui sont directement liés aux remorques qui se désaccouplent», évoque la directrice générale de l’entreprise, Christianne Laliberté. «En neuf ans, onze enquêtes du coroner ont été faites et sur les onze accidents enquêtés, notre système aurait permis de sauver des vies dans neuf cas», souligne-t-elle.

En juin dernier, R-Secur-T s’est mérité le deuxième Grand prix, catégorie exploitation, transformation, production, dans le cadre du 14e gala des Grands prix Desjardins, lors du volet national du Concours québécois en entrepreneuriat.

Statistiques Canada évaluait en 2009 à plus de 1,6 million le nombre de remorques en tout genre circulant sur les routes du Québec et à plus de 5 700 000 unités pour le territoire canadien. «J’espère que les parlementaires de tous les partis appuieront ma motion afin de diminuer le nombre d’accidents de la route», a conclu Charmaine Borg.

Organisations: Chambre des communes, Parlement du Canada, Une entreprise

Lieux géographiques: Québec, Terrebonne, Canada

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires