Charmaine Borg déposera une motion sur la sécurité routière

Richard
Richard Cloutier
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

La motion prévue pour l’automne concerne les systèmes de sécurité pour les roues de remorques

TC Média a appris en exclusivité que la députée néo-démocrate de Terrebonne-Blainville, Charmaine Borg, prévoyait déposer cet automne à la Chambre des communes, une motion visant à modifier des règlements appliqués à travers la Loi sur la sécurité automobile du Canada. Cette motion aura pour objectif d’exiger la présence d’un système de verrou sur les remorques.

La députée Borg a confirmé la tenue d’une rencontre préparatoire à ce sujet avec la firme de Terrebonne R-secur-T. C’est au lendemain d’un point de presse tenu dans les locaux du CLDEM (Centre local de développement économique des Moulins) destiné à souligner les succès de l’entreprise de Terrebonne que la rencontre s’est déroulée. R-secur-T s’est récemment mérité le deuxième Grand prix dans le cadre du 14e gala des Grands prix Desjardins, lors du volet national du Concours québécois en entrepreneuriat,.

«On s’est effectivement rencontrés et je dois dire que ça fait longtemps qu’on discute de cela», a relaté la députée Charmaine Borg, au cours d’une entrevue téléphonique.

«Mme Laliberté (la directrice générale de R-Sécuri-T) a amené le sujet à mon attention, ce qui m’a amenée à effectuer plusieurs recherches. C’est ainsi qu’au mois de septembre, je vais proposer une motion visant à changer les règlements qui sont mis en application à travers la Loi sur la sécurité automobile du Canada. Le but est de faire en sorte qu’on exige un système de verrou pour les remorques», a ajouté Mme Borg.

«Avec toutes les recherches que Mme Laliberté nous a présentées, on constate rapidement à quel point l’absence d’un tel système est dangereuse et a contribué à des décès au Québec et à travers le Canada», a poursuivi la députée. «Malgré le fait qu’il y ait beaucoup de réglementations concernant les remorques et les semi-remorques, on voit que ce n’est pas encore vraiment sécuritaire. Je pense donc que c’est quelque chose qui peut être positif pour la société.»

«Avec toutes les recherches que Mme Laliberté nous a présentées, on constate rapidement à quel point l’absence d’un tel système est dangereuse et a contribué à des décès au Québec et à travers le Canada» Charmaine Borg

Charmaine Borg mentionne avoir déjà évoqué cette question auprès du ministre canadien des Transports. «J’ai parlé au ministre Denis Lebel concernant ce dossier. Il m’a assuré de son intérêt à rencontrer les gens de R-Sécuri-T. Je dois dire que toutes les mesures entourant la sécurité routière, c’est une tendance que l’on rencontre actuellement au ministère des Transports», a conclu avec enthousiasme la députée Charmaine Borg.

Rappelons que l’entreprise R-Sécuri-T a développé un système unique destiné à bloquer de manière automatique les roues de toutes remorques utilitaires ou domestiques, pour lequel elle détient un brevet mondial. Le système est jusqu’ici recommandé par la SAAQ et la CSST.

****

À lire également :

R-Secur-T de Terrebonne lauréat au Concours québécois en entrepreneuriat

Organisations: TC Média, Chambre des communes, R-Sécuri Centre local Ministère des Transports SAAQ CSST

Lieux géographiques: Canada, Terrebonne R-Sécurité, Québec

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires