Pauline Marois de passage à Terrebonne

Richard
Richard Cloutier
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Près de 1000 militants assistent au grand rassemblement du PQ dans Lanaudière

«Je retiens de cette soirée le bel enthousiasme qui caractérisait cette salle», a lancé Pauline Marois lorsque rencontrée par TC • Média, en marge du grand rassemblement tenu par le Parti québécois (PQ) au Collège St-Sacrement à Terrebonne, lundi.

Près de 1000 personnes ont répondu à l’invitation et prit part, en présence de nombreux ténors du PQ, dont la députée Monique Richard et le président du parti, Raymond Archambault, à une soirée au cours de laquelle l’équipe de candidats lanaudois a été confirmée en vue de la prochaine élection. À noter que la date du scrutin est encore inconnue.

À tour de rôle, les candidats Mathieu Traversy (Terrebonne), Guillaume Tremblay (Masson), Scott McKay (Repentigny), Lizabel Nitoi (L’Assomption), Nicolas Marceau (Rousseau), André Villeneuve (Berthier), puis Véronique Hivon (Joliette), se sont succédés à la tribune, abordant chacun un thème cher au parti.

Particulièrement éloquente lors de son allocution, la députée de Joliette, Véronique Hivon, le fut tout autant en entrevue avec TC • Média.

«C’est une soirée vraiment stimulante», dit-elle. «Le but, c’est de montrer à quel point, au-delà des gens, il y a une cause et je pense que c’est ce qui fait la force du Parti québécois. Il y a une équipe de militants, de bénévoles et de candidats et ces gens-là travaillent ensemble pour quelque chose qui est beaucoup plus grand qu’eux, que leur personne, et que leur candidature et cette chose, c’est la souveraineté du Québec.»

Les enjeux pour Lanaudière

Invitée à désigner les enjeux auxquels seront confrontés les candidats de la région de Lanaudière, Pauline Marois a évoqué sans hésiter le dossier du train de l’est, puis celui des centres de la petite enfance.

«La question des places dans les services de garde, c’est une catastrophe à l’heure actuelle parce que c’est ici que nait le plus grand nombre d’enfants et que la croissance des familles est la plus élevée», a-t-elle résumé. «C’est injuste, parce que ces gens-là paient le même niveau de taxe que tous autres citoyens au Québec et ils ont accès à moins de service.»

La chef du Parti québécois associe à ces enjeux locaux, d’autres thèmes touchant l’ensemble des Québécois, dont l’aide aux personnes âgées et les problèmes touchant l’emploi. «L’exemple d’Électrolux est éloquent», évoque-t-elle.

Appelée par TC • Média à commenter la candidature de François Legault dans la nouvelle circonscription de L’Assomption, Pauline Marois a plutôt signalé, avec plaisir, la candidature de Lizabel Nitoi.

«Je suis très contente, car il y a une excellente candidate qui se présente dans le comté et qui va être capable, je crois, de défendre nos couleurs avec beaucoup de dignité et de détermination», a analysé la chef du PQ. «C’est une femme qui est bien enracinée ici. Vous savez qu’elle a probablement enseigné à tous les jeunes adultes du comté. Elle connait les parents aussi. C’est une femme déterminée et très talentueuse. D’ailleurs, elle ne se présente pas contre François Legault. Elle se présente pour le Parti québécois et pour répondre aux besoins de Lanaudière et de L’Assomption.»

Organisations: Parti québécois, Collège St-Sacrement, Électrolux

Lieux géographiques: Terrebonne, Région de Lanaudière, Joliette Québec Repentigny

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires