Wild Games Studio à la conquête de Steam

Baptiste
Baptiste Zapirain
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Le studio de jeux vidéo mascouchois prépare une plateforme de téléchargement

Wild Games Studio, la société de développement de jeux vidéo basée à Mascouche, chemin des Anglais, a lancé le 19 octobre dernier le premier épisode de son jeu de rôle Dungeon Gate sur iPad. Elle détient également une version complète du jeu pour PC et Mac, ainsi qu’un jeu classé AAA pratiquement terminé : Day One : Garry’s incident. La principale difficulté, pour le studio, est de trouver un distributeur, qui va se charger de les vendre.

Stéphane Woods, président de Wild Games Studio.

Cette commercialisation pourrait se faire via Steam, la principale plate-forme de téléchargement de jeux vidéo sur le marché. Mais Wild Games Studio envisage une autre option, plus audacieuse : la fabrication d’un site de téléchargement maison. C’est en effet un nouveau projet de la société mascouchoise : bâtir prochainement une plateforme de distribution de jeux vidéo, afin de commercialiser ses propres logiciels mais aussi bien d’autres.

Nom de code : Gamer’s asylum

«Notre objectif est de gagner 1 à 5% du marché dans les six prochains mois. On proposera de vrais jeux, pas de petits programmes flash. On reversera 75% des profits aux développeurs, et les jeux seront certifiés sans DRM*», annonce Stéphane Woods, actuellement en quête de studios de jeux prêts à vendre leurs produits sur son futur site. Son futur nom n’est pas encore officiel, mais «Gamer’s asylum» est celui qui ressort des conversations.

Cette initiative n’est pas sans audace, car le marché de la distribution numérique de jeux vidéo est largement dominé par Steam. «Steam représente environ 70% des ventes. Mais on voit bien que, lorsque Steam met une dizaine de jeux en vente, des milliers d’autres restent sur le carreau. Je veux aller chercher ces jeux-là. Ça va être difficile, peut-être que je rêve, mais je vais essayer», déclare Stéphane Woods.

«Ce sera difficile. Peut-être que je rêve, mais je vais essayer» Stéphane Woods

Le studio ne manque décidément pas de projets, puisqu’en parallèle, son équipe de programmeurs a pratiquement terminé un petit jeu de réflexion, «Bird Rescue». On y contrôle un singe chargé d’aider des oiseaux tombés de leur nid à remonter en lieu sûr. Il s’agira donc de résoudre différents casse-tête et de placer des blocs au bon endroit pour permettre aux volatiles de trouver une échappatoire avant que la marée ne les engloutisse.

Ce jeu devrait sortir sur iPad et téléphones intelligents un peu avant les fêtes à petit prix.

*Digital Rights Management : des petits programmes qui contrôlent l’utilisation des produits numériques, afin de lutter contre le piratage, mais qui occasionnent des complications, voire des blocages, pour les consommateurs légitimes.

Organisations: Day One

Lieux géographiques: Mascouche, Dungeon Gate

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires