R-Secur-T de Terrebonne lauréat au Concours québécois en entrepreneuriat

Richard
Richard Cloutier
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

L’entreprise s’est mérité le deuxième Grand prix, catégorie exploitation, transformation, production

C’est à Québec dans le cadre du 14e gala des Grands prix Desjardins, lors du volet national du Concours québécois en entrepreneuriat, que la firme R-Secur-T de Terrebonne s’est illustrée en remportant le deuxième Grand prix, dans la catégorie exploitation, transformation, production.

De g à d : Valérie Sapin, directrice marketing Gaz Métro, Christianne Laliberté, directrice générale, Roger Mercure, président, inventeur, Lise Brown-Mercure, vice-présidente.

«On est bien fier d’avoir remporté ce prix. C’est excitant», a déclaré Christianne Laliberté, directrice générale de R-Secur-T Inc, lors d’une entrevue téléphonique menée par TC Média au lendemain de la cérémonie qui a réuni près de 800 personnes provenant des 17 régions administratives du Québec.

L’entreprise de Terrebonne a développé un système unique destiné à bloquer de manière automatique les roues de toutes remorques utilitaires ou domestiques. «Habituellement, lorsqu’on désaccouple une remorque, on doit installer une cale à l’avant et à l’arrière des roues pour éviter qu’elle se déplace. Nous, notre système de blocage demeure effectif en permanence (…) Il s’agit également d’un système antivol. Une fois la remorque mise en place, on ne peut pas la déplacer car ses roues sont bloquées», explique Mme Laliberté.

Incorporée en juin 2011, R-Secur-T, située rue Jean-Monnet à Terrebonne, a déposé un brevet mondial afin de protéger son produit et se trouve actuellement à l’étape de la commercialisation. «Ça fait un peu plus de deux ans qu’on travaille sur le projet», mentionne Christianne Laliberté. «On a eu plusieurs rencontres avec Transport Canada et Transport Québec. On a obtenu jusqu’ici une recommandation de la SAAQ et une autre de la CSST.»

«Il y a en moyenne deux décès par année au Québec qui sont directement liés aux remorques qui se désaccouplent. Sur une période de neuf ans, il y a eu onze enquêtes du coroner. Sur les onze accidents enquêtés, dans neuf cas notre système aurait permis de sauver des vies.» Christianne Laliberté

«On travaille actuellement pour qu’il y ait un projet de loi déposée en 2015», a également évoqué Mme Laliberté à TC Média. «Il y a en moyenne deux décès par année au Québec qui sont directement liés aux remorques qui se désaccouplent. Sur une période de neuf ans, il y eu onze enquêtes du coroner. Sur les onze accidents enquêtés, dans neuf cas notre système aurait permis de sauver des vies.»

La directrice générale de R-Secur-T a eu de bons mots pour le CLDEM (Centre local de développement économique des Moulins). «C’est grâce à eux qu’on a participé à ce concours. Ils nous en avaient parlé, puis nous ont aidés à monter notre dossier. Ils ont été d’un grand support lorsqu’on a eu besoin de financement et le sont encore aujourd’hui.»

Organisations: Transport Canada, Transport Québec, SAAQ CSST Centre local

Lieux géographiques: Terrebonne, Québec, Rue Jean-Monnet

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires