Le budget Bachand inquiète l'ACEF

Chantal
Chantal Émard
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Le budget Bachand inquiète l'ACEF

L'ACEF et son regroupement, l'Union des consommateurs, accueillent avec grande déception le budget présenté hier par le ministre Bachand et s’inquiètent que, dans sa quête de nouveaux revenus, le gouvernement du Québec semble renoncer à l’équité du régime fiscal.

Ainsi, la nouvelle taxe santé uniforme frappera également les ménages, indistinctement de leur revenu, à l’exception des familles vivant dans la grande pauvreté.

De plus, plusieurs hausses régressives sont annoncées, sans que les mécanismes compensatoires adéquats soient offerts pour les atténuer.

Le nouveau «crédit d’impôt de solidarité» compensera les hausses de la TVQ, mais seulement pour les ménages les plus pauvres. «Le ministre des Finances n’a malheureusement pas retenu l’idée de moduler les taxes selon la nature des biens achetés, comme le font plusieurs pays européens, où les biens de luxe ou ceux qui sont nuisibles à l’environnement sont taxés davantage» de souligner les intervenants de L'ACEF.

Toujours selon les intervenants, les hausses de taxes sur l’essence sont déplorables, car aucune mesure ne semble envisagée pour les citoyens qui habitent hors des grands centres, qui n’ont pas accès au transport en commun et qui dépendent entièrement de l’automobile pour se déplacer comme dans notre vaste région.

Les mesures les plus inquiétantes, toutefois, ne sont qu’esquissées dans ce budget et arriveront plus tard. L’imposition d’un ticket modérateur en santé est inacceptable, selon l’Union des consommateurs, puisqu’il s’agit d’un frein à l’accès aux services de santé.

De même, la hausse annoncée des frais de scolarité diminuera l’accès aux études supérieures pour les jeunes, qui sont pourtant l’avenir du Québec.

La hausse du tarif d’électricité du bloc patrimonial, à compter de 2014, qui s’ajoutera aux hausses courantes acceptées annuellement par la Régie de l’énergie, frappera encore une fois tous les ménages, indistinctement de leur revenu. Pour ajouter à l’iniquité, le gouvernement a choisi d’épargner de cette hausse les grandes industries énergivores, un choix très discutable. (C.É.)

Organisations: Union des consommateurs, Régie de l’énergie

Lieux géographiques: Québec

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires