Isabelle Lachance: membre international L’Oréal Professionnel

Valérie Gonthier
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

La haute-couture de la coiffure: elles ne sont que six à l'échelle mondiale

En décembre dernier, Isabelle Lachance s’est fait proposer un défi de taille : être membre international pour L’Oréal Professionnel. Aujourd’hui, la Terrebonnienne fait partie de l’équipe de six professionnels de la compagnie spécialisée en soins capillaires. Dans la prochaine année, elle va donc se rendre à Paris, presque à chaque mois, en compagnie des autres membres de l’équipe, dans le but de créer la collection 2012 du segment H3 de L’Oréal Professionnel.

En 2008, Mme Lachance avait déjà collaboré avec cette compagnie, cette fois à titre d’experte pour le segment H3 chez L’Oréal Professionnel. Elle assistait aux formations données par les six professionnels. Elle a d’ailleurs été à Rome et à Amsterdam dans le cadre de ces ateliers. De retour au Québec, elle partageait ses nouvelles connaissances. Elle était la seule au Canada à recevoir des formations.

Durant l’année 2011, Isabelle Lachance devra créer une collection complète. Avec ses coéquipiers internationaux – une personne vient de la Grèce, deux du Royaume-Uni et une de la France – elle devra confectionner six coupes de femme et trois pour homme. Ils devront chercher leurs inspirations et même trouver un nom à leur collection.

«Pour moi, c’est un rêve qui se réalise. C’est un accomplissement, une continuité de ma passion», lance-t-elle lors d’une rencontre dans son salon situé dans le quartier Ahuntsic à Montréal. «Je ne pensais pas qu’un tel projet pouvait être réel pour moi et encore moins se concrétiser si rapidement», explique Mme Lachance en ajoutant qu’elle en avait déjà glissé un mot à son patron chez L’Oréal, «sans vraiment savoir que ça serait possible. Il a alors soumis ma candidature.»

Coiffeuse… jusqu’au bout des doigts

Coiffeuse depuis 23 ans, Isabelle Lachance avoue que ce domaine l’a toujours passionné. «J’avais cinq ans et je voulais déjà être coiffeuse» lance-t-elle. Pleine d’ambition, dès ses débuts elle avoue, en toute humilité, qu’elle voyait déjà grand pour son avenir.

En compagnie de Stéphane Roy, «son mari, complice, père de mes enfants et associé» comme elle le décrit, elle a ouvert son salon de coiffure, Oblic Salon Spa Urbain. «À cette époque, nous trouvions que la formation des coiffeurs n’était pas adéquate. Nous formions donc les coiffeurs que nous engagions», explique-t-elle. Depuis 2000, ils ont ouvert une première école de coiffure offrant une formation «haute-gamme», soit l’Académie de coiffure Tornade, qui compte cinq écoles à Montréal. Oblic Salon Spa Urbain a également trois adresses dans la métropole.

Un style bien à elle

«Participer à un concours de coiffure et coiffer une cliente, c’est deux choses complètement différentes. La compétition, c’est comme de la haute couture. Mes clientes, je leur fais du «prêt-à-porter». Ce que je priorise, c’est le service et l’écoute de ma clientèle. Mon but, c’est qu’elles se trouvent belles. Pas seulement en passant la porte. Pour tout le mois qui suit», détaille-t-elle.

Dans ses créations, Isabelle Lachance laisse davantage aller son côté créatif. «Je m’inspire de toute sorte de choses, de l’équipe de l’Académie Sassoon à ses étudiantes, tout en y ajoutant sa personnalité. «On m’a déjà dit que mon style se démarque par l’originalité», dit Mme Lachance, humblement. «Je préfère l’avant-garde au commercial. J’adore les nouvelles textures, les coupes de cheveux asymétriques», décrit-elle.

Un tout qui rend fière

Si elle n’avait qu’un seul choix à faire parmi ses écoles de coiffure, ses salons, les concours et les contrats chez L’Oréal, Isabelle Lachance ne saurait pas quoi choisir. Spontanément, en abordant le sujet, les yeux de Mme Lachance se sont emplis d’eau. «C’est tellement difficile de choisir. J’ai bâti tout ça», explique-t-elle en soufflant que son cœur tend à balancer pour L’Oréal, «puisque c’est un nouveau défi. Mais c’est impossible pour moi d’envisager de choisir qu’un seul et de laisser tomber les autres. C’est le résultat de plusieurs années de travail. Ces projets, ce sont mes bébés», précise-t-elle.

Où se voit-elle dans 10 ans? «À l’international, lance-t-elle après un moment de réflexion, à la seule condition que ça ne nuise pas à ma vie familiale, avec mes trois enfants et mon mari. J’essayerais donc de joindre le tout ensemble pour que ça fonctionne», conclut Isabelle Lachance en ajoutant qu’elle souhaite bien que son nouveau défi avec L’Oréal lui permette de faire plusieurs contacts.

En complément de lecture: Stéphane Roy, l'homme d'affaires derrière le coiffeur.

Organisations: école de coiffure, Académie de coiffure Tornade, Académie Sassoon

Lieux géographiques: Paris, Montréal, Rome Amsterdam Québec Canada Grèce Royaume-Uni France Quartier Ahuntsic

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires

Derniers commentaires

  • Lili
    16 janvier 2011 - 13:55

    Nous sommes très fiers de ta réussite et nous sommes sûrs que tu relèveras le prochain défi avec la même énergie, volonté et imagination. Et sache que quoi que tu fasses et où que tes rêves t'emmènent, nous te soutiendrons toujours! J'en profite pour te rappeler que ta seule limite, c'est ta confiance en toi. Lili & Normand

  • Audrey Trépanier Lessard
    14 janvier 2011 - 23:10

    Je suis fière de toi ma belle Isabelle. Lâche pas et je suis certaine que tu inspires beaucoup de jeunes. Tu donnes espoir à ceux et celles qui croient parfois que leurs rêves sont trop beaux pour être vrai. Félicitation et je suis avec toi de tout coeur. Audrey